GESTION DURABLE DES RESSOURCES EN ALGUES


Pratiques exemplaires chez Les Algues Acadiennes Limitée

Algues Acadiennes est fortement vouée à la préservation de l’environnement aquatique. À l’issue de plusieurs décennies de recherches, nous savons que, lorsqu’elles sont bien gérées, les algues sauvages sont une ressource marine qui se renouvelle rapidement. Nous surveillons attentivement, dans nos pratiques de gestion, l’écosystème comprenant non seulement les plantes marines mais aussi les autres formes de vie marine.  Nous soutenons aussi le processus d’attribution de permis utilisé par le gouvernement pour les territoires de récolte, afin de garantir la responsabilisation de l’industrie et la pérennité des ressources en algues et de l’écosystème. 

Les Algues Acadiennes s’est vu accorder des baux de location de longue durée  par le gouvernement de la Nouvelle-Écosse et du Nouveau-Brunswick (Canada), ce qui témoigne du soin que la compagnie met à bien gérer ses activités de récolte. La compagnie a prouvé aux gouvernants et aux communautés concernées que ses pratiques de gestion de la ressource, lesquelles s’appuient sur des données objectives solides publiées dans des revues savantes, garantissent la pérennité de la ressource et de l’écosystème.

Pour la mise en œuvre de notre programme de gestion durable de la ressource, nous employons une équipe de gestionnaires qualifiés et expérimentés, ainsi qu’un biologiste de la vie marine de renommée mondiale, Dr. Raul Ugarte — lesquels imposent un éventail complet et rigoureux de procédures, de tests et de structures de contrôle dans tous les territoires exploités par la compagnie. Pour en savoir plus»

Chez Les Algues Acadiennes, la science des ressources relève de la responsabilité de Dr. Raul Ugarte. Pour en savoir plus»

Le programme de gestion de la ressource de notre compagnie est complexe, complet et axé sur la consultation et il comprend toutes les procédures et toutes les structures de contrôle nécessaires pour garantir que notre récolte d’Ascophyllum nodosum est durable et qu’elle bénéficie du soutien des gouvernants et des communautés.

DIRECTIVES STRICTEMENT APPLIQUÉES


Tous les travailleurs autonomes qui revendent leur récolte d’algues aux Algues Acadiennes suivent un ensemble strict de directives imposées par la compagnie en ce qui concerne la récolte. En plus de nos propres procédures,  ces directives obligatoires s’ajoutent  à celles du gouvernement du Canada, ainsi que des gouvernements provinciaux, et des états américains. Parmi les sujets abordés dans ces directives, l‘on retrouve entre autres: les techniques de récolte, l’entretien de l’équipement, la taille minimum pour la coupe et la production de rapports sur les prises accessoires, sur la proportion de crampons et sur la récolte. Nous fournissons également des formations sur la sécurité et sur l’utilisation des navires de petite taille.

MÉTHODE DE RÉCOLTE


Les pêcheurs qui récoltent les algues se servent de navires de petite taille (4 à 5 tonnes) à partir desquels ils effectuent leur récolte manuellement.

La récolte de l’Ascophyllum nodosum est également gérée grâce à l’utilisation du râteau coupant développé par Algues Acadiennes.  Cet outil a été spécifiquement conçu pour minimiser les dégâts de la ressource et du substrat, grâce à la faible proportion de crampons détachés et à la taille minimum des plantes récoltées. Comme la récolte est effectuée à partir d’un bateau qui est constamment en mouvement avec la marée et les courants, le râteau garantit que les plants de fucus sont récoltés selon une approche d’élagage. Ce processus laisse un lit flottant largement suffisant pour les autres espèces vivant dans la zone intertidale et permet aux massifs d’algues de se régénérer rapidement, tout en libérant les pousses étouffées et en minimisant les perturbations dans l’architecture de l’habitat. Pour en savoir plus»

SÉCURITÉ ET FORMATION


En plus de notre personnel expérimenté dans la gestion de la ressource, nous invitons également le gouvernement et les autres agences à participer à des exercices de formation permettant de garantir que les pêcheurs qui récoltent les algues ont suivi un enseignement approfondi avant d’entamer la saison de la récolte. Cette formation familiarise les pêcheurs avec la navigation en bateau, les marées et les courants de la baie de Fundy, du sud-ouest de la Nouvelle-Écosse et de la côte du Maine, l’utilisation de l’équipement de récolte et les techniques de récolte. Nous offrons également un enseignement en mer en mettant les pêcheurs inexpérimentés en partenariat avec des pêcheurs expérimentés. Ces derniers leur fournissent une formation supplémentaire sur les techniques de récolte, la navigation en bateau dans les zones de récolte, les procédures de chargement et le transport sécurisé de la récolte aux sites de débarquement.

POLITIQUE DE RESPECT DES RÈGLEMENTS ET SURVEILLANCE


Notre responsable de gestion de la ressource et de fabrication effectue tous les jours une surveillance des pêcheurs qui récoltent les algues ainsi qu’un contrôle de leur équipement, ceci afin de s’assurer qu’ils respectent les règlements gouvernementaux et les directives de la compagnie. Nos inspections en mer sont la meilleure méthode pour garantir le respect des règles et permettent au personnel sur le terrain de rester en contact étroit avec tous les pêcheurs, afin de garantir qu’ils adoptent des comportements responsables dans la récolte. Nous vérifions aussi régulièrement le respect des règles et la production de rapports en faisant des inspections aléatoires de l’équipement et des lieux où il y a des activités de récolte. Nous signalons tous les incidents de non-respect des règles. Ces rapports sont examinés tous les mois par les cadres supérieurs de gestion et les spécialistes de la sécurité de la compagnie.

GESTION PAR ZONES


Les ressources en algues le long de la côte des provinces Maritimes se divisent en secteurs de récoltes  dans lesquels on affecte chaque année des quotas. Ces quotas se fondent sur des études annuelles effectuées sur les ressources. Il y a au total 274 secteurs de récolte relevant des baux de location des Algues Acadiennes. La répartition des ressources en algues en secteurs de récolte facilite le contrôle de la récolte et en particulier la vérification de la prise par unité d’effort.


TAUX D’EXPLOITATION


La compagnie respecte les taux d’exploitation définis dans ses baux de location, qui vont de 17% au Nouveau-Brunswick à 25% en Nouvelle-Écosse. Ces taux ne représentent que 35 à 45% du taux annuel de régénérescence de la ressource et constituent une approche précautionneuse en vue de réduire l’impact sur l’habitat.

PRISES ACCESSOIRES 


Les prises accessoires sont les animaux de la faune qui sont accidentellement capturés lors de la récolte des plants d’Ascophyllum nodosum. Nous avons un programme permanent de surveillance qui se déroule à bord des bateaux de pêche et qui fournit des informations sur la proportion d’animaux dans la récolte. Ces informations indiquent que les densités d’animaux dans les récoltes au râteau sont minimes. La plupart sont de petits amphipodes et isopodes et une petite proportion de bigorneaux  dont  une bonne partie sont rejetés dans l’eau lors du débarquement de la récolte.

TAILLE MINIMUM POUR LA COUPE


Nous imposons une taille minimum pour la coupe dans la récolte de fucus. Nous contrôlons la taille minimum directement dans les lits d’algues pendant et après la saison de la récolte. Les données recueillies au cours des 15 dernières années indiquent que la taille moyenne des plants coupés dans les territoires des Algues Acadiennes est de plus de 40 cm.

MORTALITÉ


La mortalité (mesurée à partir de la proportion de crampons dans la récolte) est contrôlée à la fois directement à partir des bateaux de pêcheurs et dans les installations de séchage de la compagnie. Nous procédons à un échantillonnage dans chaque lieu de récolte à plusieurs reprises pendant la saison de la récolte afin de détecter les problèmes potentiels et de faciliter le recours à des mesures immédiates si nécessaire.


RAPPORT AU DÉBARQUEMENT


Pour bien gérer les activités de récolte de façon durable, il est essentiel de rassembler des données sur la récolte. Ces informations sont utilisées par les membres du personnel responsables de la gestion de la ressource et de la comptabilité pour contrôler la progression de la récolte et pour régler les problèmes qui pourraient se poser. Les données obtenues servent à formuler les rapports exigés par la compagnie et par le gouvernement. Notre système de registres pour la récolte se fonde sur la collecte de données relatives à la récolte portant sur les quantités débarquées chaque jour dans chaque secteur. Ainsi, nous utilisons chaque jour le poids de la récolte de chaque équipage pour vérifier que la récolte reste dans les limites fixées pour le secteur. Nous cessons la récolte dans un secteur aussitôt que nous avons atteint la quantité de biomasse autorisée.

RAPPORT DE QUALITÉ 


Le programme responsable du contrôle de la qualité de la récolte commence par des inspections visuelles aléatoires du fucus dans les bateaux, les filets et les caisses. Ces inspections se font au quotidien. Nous effectuons des inspections supplémentaires dans les installations de séchage solaire, où l’on marque chaque chargement individuellement à des fins de traçabilité et il est inspecté par le personnel responsable du contrôle de la qualité. Ces inspections servent à évaluer différents aspects, comme la contamination des liquides, la présence de rochers et d’autres débris indésirables et la fraîcheur des algues. Nous préparons tous les jours une évaluation quantitative des différents éléments.

Soumission de rapports avant et après la récolte

PLAN DE GESTION DE LA RESSOURCE AVANT LA RÉCOLTE


Le rapport annuel soumis avant la récolte fournit des informations détaillées sur les mesures prises et les interactions prévues pour la saison de récolte à venir. Ce plan de gestion de la ressource indique la quantité, les lieux, le calendrier, les personnes et l’équipement qui serviront à la récolte. En Nouvelle-Écosse, le plan est approuvé par le ministère des Pêches et de l’Agriculture. Au Nouveau-Brunswick, le plan est reçu et approuvé à la fois par le ministère des Pêches et par le ministère des Pêches et des Océans (MPO) du gouvernement fédéral. Une fois que le plan est approuvé, le MPO accorde un permis de récolte à la compagnie. Dans l’état du Maine, le plan est soumis au ministère des Ressources aquatiques.

RAPPORT APRÈS LA RÉCOLTE


Le rapport après la récolte récapitule ce qui s’est passé pendant la saison de la récolte. Il fait une critique de tous les aspects du plan de gestion de la ressource afin de voir dans quelle mesure la saison a été une réussite. On y analyse les détails de tous les engagements pris et de tous les projets décrits. À partir de l’analyse des données, la compagnie prépare un rapport décrivant les réussites, les échecs et les domaines d’activité où il est possible d’améliorer les choses.

Lorsque ce document est prêt, il est distribué aux organismes gouvernementaux qui travaillent en partenariat avec Les Algues Acadiennes. Ces organismes en font l’examen et toutes les parties concernées font des recommandations en vue d’améliorer les activités de récolte de la saison suivante. Ces recommandations sont ensuite énoncées dans un nouveau plan de gestion de la ressource pour la saison suivante.